Je suis zéro déchet, j'arrête de consommer ?

Je suis zéro déchet, j'arrête de consommer ?

C'est à titre personnel et professionnel, que j'ai souhaité vous faire part de mon point de vue (qui n'engage que moi) sur cette question: Je suis zéro déchet, dois-je totalement arrêter de consommer ? En effet, la question mérite réflexion quand on commence la démarche! Je me rappelle avoir débuté le zéro déchet en me disant que j'allais tout faire moi même, pour ne plus consommer. Je me souviens aussi m'être demandée au bout de quelques mois, comment j'allais garder la motivation pour pouvoir continuer à tout faire en combinant mon activité professionnelle, et mon rôle de maman (à l'époque je tenais un commerce physique ouvert 6j/7j)... Et puis, c'est en lisant le livre "Zéro déchet" de Béa Johnson que je me suis mise à relativiser! Elle y parle de son entêtement à vouloir tout faire, et de son retour en arrière sur certaines choses, notamment l'épisode de la moutarde (ou elle explique ses déboires et la perte de temps considérable pour ne pas forcement y arriver). En effet, quand on peut faire beaucoup de choses par soit même c'est bien, mais parfois, nous n'avons pas le temps, ni le matériel, ni les compétences, ni les connaissances pour bien faire toutes les choses par nous même.

Alors la bonne solution est-elle de ne plus consommer du tout?

1- Un changement de vie inspiré par le zéro déchet

Je vis depuis 4 ans en mode « presque zéro déchet » avec ma famille. J'ai changé toute ma vie après avoir lu livre de la "famille zéro déchet", (ils habitaient dans mon village). J'ai plaqué mon travail, qui n'avait plus de sens à mes yeux, car il ne correspondait plus du tout au nouveau chemin de vie que nous avions choisi. J'ai donc vendu mon entreprise, et abandonné une profession que j'exerçai depuis 15 ans, ou je gagnais 2300€ par mois (je n'avais jamais rien fait d'autre)... J'ai fais le choix de gagner moins d'argent pour consacrer du temps à ma famille, faire + de choses par moi même (potager, cuisine, couture, cosmétiques, produits ménagers, etc). J'ai adopté de nouvelles habitudes, comme acheter d'okaz, faire du troc, et exercer un job en accord avec mes convictions personnelles. Mais voilà, il faut quand même gagner sa vie pour manger, payer les factures d'électricité, les activités extra-scolaires, la mutuelle et le loyer...

Alors, j'ai réfléchis à la problématique, que je rencontrai dans mon quotidien zéro déchet il y a 4 ans, et j'ai décidé de monter ma propre boutique écologique. Il me manquait pas mal de produits, que je ne trouvais pas d'occasion vers chez moi pour avancer dans ma démarche au quotidien, et à chaque fois, je devais commander sur plusieurs sites différents... Je travaillais de 9h à 19h du lundi au samedi, donc pas le temps de faire les magasins, la vente sur internet était mon seul moyen d'avoir ce dont j'avais besoin. J'ai repris mes études ( financement personnel,) et j'ai vécu 2 ans sur le capital de la vente de mon entreprise (sans aide de l'état, car les anciens chef d'entreprise n'ont droit à rien...). Je me suis reformée en phytothérapie, aromathérapie, couture et fabrication de cosmétiques naturels. En 2017, j'ai monté mon entreprise sur le thème de l'écologie et du naturel, (physique et web). Et grâce à elle, je travaille maintenant en accord avec mes convictions.

Mais, je gagne moitié moins qu'avant ! Nos précieux deniers familiaux sont correctement dépensés pour le strict nécessaire, dans des produits locaux , Français, ou au moins Européens. Nous vivons à 3 avec 1700€ par mois, et je peux vous dire que ce n'est pas simple tous les jours! Mais mes clients consom'acteurs m'encouragent au quotidien, pour que je puisse continuer à proposer des créations & produits éthiques, sains et locaux. C'est déjà une belle récompense!

2- Le pouvoir de la consom'action

Tout le monde n'a pas le temps ou les compétences nécessaires de faire ses cosmétiques, ses produits ménagers, ou sa propre couture. Certains travaillent plus de 40h par semaine, passent du temps dans les bouchons, les transports en commun, ou simplement ne savent pas coudre... Ces gens là, de mon point de vue, ont quand même le droit de tenter l'aventure zéro déchet, et c'est pour ça que mon entreprise existe. Là où je veux en venir, c'est que dans notre société, même si on fait l'effort de changer notre mode de consommation en consommant moins, nous sommes obligés de consommer quand même. Et quitte à consommer, autant que ce soit responsablement. Il s'agit d'une consommation qui doit être logique & réfléchie. Elle nous rend acteurs du changement : Consomac'teurs. Pour moi la solution n'est pas de ne plus consommer du tout, mais de consommer différemment & raisonnablement, car sinon, comment les gens gagneraient-ils leur vie pour survivre?

Dans un monde utopique dont je rêve souvent, il n'y aurait plus d'argent, et donc nous n'aurions plus besoin de le dépenser, on échangerait simplement des services et le monde de la finance serait réduit à néant, mais cela n'arrivera pas.... C'est nous qui possédons l'argent, c'est donc nous qui avons le pouvoir de faire changer les choses en consommant différemment, en remplaçant le jetable par du durable (même si parfois on doit acheter le durable neuf). Les gens ne réalisent pas à quel point leurs actes d'achats peuvent changer la donne! En votant, vous donnez la parole à la finance & à la politique, pour qu'ils appliquent vos idées à votre place. Une fois le bulletin déposé dans une urne, vous n'êtes plus maître de rien... En consom'actant, vous choisissez de privilégier des produits et des services qui partagent & respectent directement vos convictions & valeurs. Vous faites le choix d'abandonner un système de consommation matérialiste quantitatif pour un système qualitatif raisonné.

Je pense que les enjeux majeurs du zéro déchet sont réduire, réutiliser, recycler, et consommer responsable. Je conclus donc en citant Coluche: "Quand on pense... Qu'il suffirait que les gens n'achètent plus pour que ça ne se vende pas!" Moralité, c'est vous qui avez le porte monnaie, c'est donc vous qui avez le pouvoir. Cela signifie bien que, si nous continuons à dépenser nos deniers pour acheter de la m..de, on continuera à nous servir de la m..de. Et si vous voulez que les entreprises suivent votre ligne logique de consommation, il faut favoriser celles qui la respectent. Si vous voulez être entendus, osez consommer autrement!

Toute copie à usage public et/ou commercial de mes articles est strictement interdite. Mes textes et photos sont protégés par le code de la propriété intellectuelle.



Ecrire un commentaireEcrire une réponse

Vous devez être connecté pour poster un message.

Menu